Jour 14 : Marins d’eau douce à l’épreuve

Par Lucie.

Après plusieurs descentes à terre lors des derniers jours, aujourd’hui nous restons à bord du bateau. Nous naviguons vers le Nord, en direction des îles Orange. Nous espérons pouvoir y aborder le lendemain. Elles sont connues pour abriter une faune particulièrement riche. On nous parle d’oiseaux, d’une colonie de morses…
La journée s’écoule tranquillement, au rythme des présentations : introduction à la géologie et la tectonique des plaques, cours sur le fonctionnement de l’apprentissage, préservation de l’Arctique ou encore populations de mollusques dans les fonds marins.

À 15h, soit la fin de la dernière présentation, le mauvais temps se lève. Le bateau se met à tanguer de plus en plus fort, et la pluie commence à tomber. Pas de chance, certains ont un transect. Ils doivent se battre contre les éléments afin de prendre leurs mesures.
Anouk et moi (Lucie) sommes dépitées : nous avions prévu de filmer des interviews de Marc et Tara. Nous devons repousser cette idée, car nous avons toutes les deux le mal de mer. De plus, nous voulons filmer en extérieur, afin de profiter du paysage et de la lumière. Autant dire que la pluie et les vagues qui balaient le pont sont deux sérieux obstacles à la bonne marche de notre projet.
Nous décidons d’attendre, en espérant que le mauvais temps se dégage. Malheureusement, nous devons nous rendre à l’évidence : la tempête empire au lieu de se calmer. Résignées, nous nous allongeons afin de contrer le mal de mer. Un camp est même improvisé dans la cabine d’Elodie, et nous nous retrouvons entre victimes du roulis.


À l’heure du repas, les plus téméraires se risquent dans la salle à manger, et testent la résistance de leur estomac. On voit certaines personnes quitter précipitamment les lieux. Après cet épisode, la soirée suit son cours. Certain.e.s abdiquent et vont se coucher, d’autres jouent à des jeux de société. À 1h, c’est la dernière station du dernier transect. La fin des mesures est une occasion de festoyer au bar, pour ceux qui ont tenu jusque-là. Pendant ce temps, d’autres dorment paisiblement depuis longtemps.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.