Jour 20 : Retour à la verdure

Par Charmilie

 

C’est en mangeant un petit déjeuner dans le calme que commence la journée. Puis dès 9h se succèdent deux épisodes de “Blue Planet” et “Frozen Planet” de la BBC. Peu d’entre nous sommes présent-e-s, les autres préférant se concentrer sur l’écriture de rapports ou profiter du temps libre.
Le début d’après-midi amène plusieurs questions puisque la carte indiquant notre trajet montre que nous sommes au large du Cap Kanin Nos, sans terre en vue, alors qu’un landing y est prévu sous peu. Nous apprenons qu’il est retardé et aura lieu en soirée. Je profite donc du beau temps pour monter sur le pont supérieur, au septième étage du bateau. Je m’abrite du vent et me fais réchauffer par les rayons du soleil pendant que j’observe les goélands planer tout près du navire. Il s’agit d’un ballet arien avec ce que cela comporte de grace et d’impétuosité .Yann se joint à moi pour regarder leurs allées et venues, leurs danses portées par les courants d’air.
L’apres-midi se déroule rapidement, chacun vaquant à ses occupations. Pour ma part, c’est l’heure de la corvée d’épluchage de pommes de terre avec Elodie. Le cuistot s’étonne du fait que je mange une patate crue. Apres le remplissage des trois seaux de tubercules, nous poursuivons la blague en demandant s’il est possible de manger un oignon cru. Réagissant au quart de tour, il me répond : « Only two! ».

Alors que le soleil se couche vers 22h30, c’est l’heure du landing sur cette terre verdoyante qui nous attire irrésistiblement. Contrairement à d’habitude, où nous formons un groupe de marche unique, nous nous éparpillons sur la lande, le long de la côte. Si je pouvais vous décrire l’odeur de la terre fraiche après des jours en mer ! Elle saisit votre sens olfactif d’une odeur connue, mais légèrement plus rance puisque quasi oubliée. Cette balade est l’occasion que plusieurs attendaient pour enfin dépenser le surplus d’énergie qu’ils ont contenu sur le bateau. Nous arpentons un terrain vierge parfois un peu difficile, et parsem de ruisseaux. Nous nous rendons jusqu’a des bâtiments décrépis et une tour qui n’a plus servi à la captation d’ondes radio depuis des années. Puis, c’est le moment de retourner sur nos pas. Il est 2h du matin et un soleil de feu se lève déjà à l’horizon. Sur le chemin du retour, nos efforts pour retrouver l’appareil photo de Ulyana, perdu en route, s’avèrent vains et nous devons nous résoudre a abandonner les recherches.
Pour terminer la nuit en beauté, Marco propose une baignade. Je suis indécise à cause des moustiques qui ont fait leur apparition en même temps que le lever du soleil. J’ai peur de me faire dévorer toute crue ! Voyant qu’Anouk a bien envie d’aller faire trempette aussi, je me décide enfin. Quelle sensation vivifiante ! Il ne reste plus qu’à retourner a bord, le corps agréablement rompu par le froid de l’eau et les efforts physiques, et récuperer quelques heures de sommeil.

Un commentaire pour “Jour 20 : Retour à la verdure

  1. Quel plaisir de vous lire. Reprendre pied sur terre a dû vous faire du bien à tous. A bientôt pour un retour définitif sur la terre ferme! Bonne fin d’aventure

Les commentaires sont fermés.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.