Jour 4 : La grande journée du sauvetage.

La journée du lundi aura été particulièrement longue. Nous commençons dès le petit déjeuner par une leçon sur l’histoire de l’exploration du passage du Nord-Ouest et du détroit de Béring aux XVIIIème et XIXème siècles. Nous espérons presque que l’exercice de sauvetage prévu pour cet après-midi sonnerait quelques heures plus tôt.
Le reste de la matinée est passée sur le pont arrière, à faire de nouveaux relevés lors de la deuxième station. Le filet et la rosette sont de nouveau plongés dans les eaux arctiques avant d’être remontés, vidés de leur contenu qui est étiqueté et rangé.

Dans l’après-midi nous sommes tirés de nos siestes et travaux respectifs par une alarme qui sonne sept fois brièvement puis une fois longuement. C’est le signal d’évacuation du navire. Nous prenons nos gilets de sauvetage dans nos chambres et nous rendons sur la plage arrière. Nous sommes alors orientés vers les différents canots de sauvetage dans lesquels nous nous entassons tant bien que mal. 40 personnes engoncées dans leurs gilets par canots, autant dire que nous sommes un peu à l’étroit. Difficile de s’imaginer passer plusieurs jours à attendre les secours dans une pareille promiscuité.

Le matelot en charge effectue l’appel (nous n’aurions perdu qu’une poignée de retardataire si cela n’avait pas été un exercice) et met le moteur du canot de sauvetage en marche. Celui-ci démarre sans difficulté ce qui lui vaut une salve d’applaudissement.

Nous sortons tant bien que mal de nos embarcations de fortunes et retournons ranger le matériel à nos cabines. Tous l’équipe est extrêmement rassurées : en cas de naufrage, nous ne connaitrons pas le sort de Léonardo DiCaprio dans Titanic. Nous nous contenterons de paniquer au sec dans un suppositoire géant en attendant les secours. Quelle chance !!

Une course contre la montre en costume de sauvetage.

En début de soirée, nous pensons enfin à toi cher lecteur ! En souhaitant te tenir informé de nos récentes péripéties, nous découvrons les joies d’utiliser un ordinateur en russe et l’absence d’accents sur les claviers cyrilliques. Rien qui ne puisse arrêter de fervents et passionnés rapporteurs tels que nous. Affrontant bravement le roulis qui se fait nettement plus sentir au 5ème étage, nous n’écoutons que notre courage et parvenons à poster les premiers résumés de ce que nous espérons être une longue série.

Épuisés mais heureux, nous décidons d’aller nous coucher mais un jeu que nous ne pouvons refuser nous est alors proposé. Il faut enfiler puis ôter le plus rapidement possible la combinaison intégrale à mettre en cas de naufrage. Sorte de mélange entre la combinaison de Walter White dans Breaking Bad, un Stabilo orange et le bonhomme Michelin.

Alexis tenue de sauvetage

Rencontre en pleine mer : un accostage pour ravitailler en eau fraîche.

Alors que nous allions réellement nous coucher, voilà que l’on apprend qu’un autre bateau est sur le point de nous rejoindre. Il nous faut remplir son réservoir d’eau, qui commence à manquer. L’un des membres de notre équipe, d’une fraîcheur surprenante à cette heure avancée, fonce sur le pont avec l’appareil photo.

Il est vrai que la scène vaut le détour : l’autre navire, le Aldan, est sur notre bâbord. Il semble lui aussi avoir été affrété pour une expédition scientifique, comme le laisse deviner le laboratoire à l’arrière. Les deux navires étant attachés au port d’Arkhangelsk, les équipages se connaissent peut-être. Toujours est-il que les matelots discutent d’un bastingage à l’autre  avec de grands sourires.

Sur tout notre tribord, les marins ont lancé des lignes et s’emploient à remonter de larges morues.
Jamais nous n’avions vu des poissons de cette taille se débattre au bout de leur ligne puis dans les caisses posées à même le pont. Un membre de l’équipage passe d’un pêcheur à l’autre pour achever les monstres ruisselants. Le combat est inégal mais malgré sa brièveté, assez impressionnant.

C’est donc en connaissant le menu du repas de demain que nous allons enfin nous coucher.

Fin de la quatrième journée. Journée suivante.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.