Jour 8 : Кит ! Whale ! Baleine !

Par Cristina.

[English version below]

8h30 Drrrrrrriiing drrrriiiing drrriiing! Le réveil nous traverse comme une flèche. Il faut dire qu’après une semaine de rudes nuits, nous étions enfin plongés dans un sommeil des plus doux. Comme tous les matins, le premier mouvement devenu machinal est d’ouvrir le volet du hublot. La lumière du jour illumine la pièce et nos regards. C’est un nouveau paysage qui s’étend sous nos yeux ; des montagnes couvertes de neige défilent devant nous. La terre nous apparaît pour la première fois après un peu plus d’une semaine de vagues pour seul horizon. Toutefois, si l’on désire avoir le temps de petit-déjeuner, il n’y a pas une minute à perdre. Les photos attendront !

 

Une fois la porte de la cabine ouverte, l’odeur de saucisse fumée qu’on nous sert ici tous les matins fait son chemin jusqu’à nos narines. Il faut maintenant réussir à nous saisir d’une tasse de café ! Cet élixir est la botte secrète pour maintenir nos esprits éveillés durant la matinée studieuse qui nous attend.

C’est aujourd’hui le dernier jour de cours à bord, avant la série de débarquements prévus sur l’Archipel de Svalbard. C’est aussi le dernier jour d’échantillonnage pour les étudiants avant d’atteindre les terres norvégiennes, et plusieurs d’entre eux sont absorbés par un intense travail à l’arrière du bateau. Ce dernier est équipé d’un système particulier qui permet de récolter l’eau à différents niveaux de profondeur pour chaque station d’échantillonnage.

Кит ! Whale ! Baleine !” peut-on entendre crier alors qu’un groupe de baleines fait fuser des jets d’eau à l’horizon. Les prochaines heures seront dédiées à l’observation de ces créatures si discrètes, mais dont la grâce émane si naturellement. Elles ne daignent se montrer, mais nous parvenons tout de même à entrevoir leurs queues de temps à autre.

 

A force d’attendre ces rares apparitions, nos doigts se crispent et gèlent lentement sur le bouton de l’appareil photo. La meilleure chose à faire est alors de participer à un atelier de danse, animé par nos deux artistes norvégiens à bord. Brynjar nous y apprend une chorégraphie simple et nous entraîne dans un mouvement général plein de bonnes énergies. Désormais bien réchauffés, nous simulons tous ensemble le Big Bang avec Amélie au centre. Pourquoi ? Car aujourd’hui, c’est son anniversaire ! L’explosion est suivie par la danse de l’évolution lors de laquelle nous imitons collectivement les différentes étapes de l’évolution selon Darwin. Le niveau d’excitation atteint son point culminant avant que le capitaine, visiblement fâché, ne nous rejoigne. Nous nous faisons aussitôt virer du pont pour avoir fait trop de bruit.
Le soir, Amélie est mise à l’honneur. Notre organisateur, Alexander, prononce un court discours cérémonial. Puis, il enchaîne avec les instructions pour le débarquement du lendemain à bord des zodiacs. Nous finissons la soirée emplis de joie et célébrons cette journée ensemble jusque tard dans la nuit.

 

8.30am Drrrrrrriiing drrrriiiing drrriiing! The alarm pierces the air like an arrow. Truth be told, after a week of harsh nights, we were finally sleeping soflty. Like every other morning, the first movement is to open the porthole’s shutter. Daylight lights up the room and our faces. There is a new landscape to be seen ; snow covered mountains are facing us. Land is in sight for the first time after a little more than a week of waves for sole horizon. However, if we want to have breakfast, there is no time to waste. Photos will have to wait !

Once we open the cabin’s door, the smell of smoked sausage, served here every morning, makes its way to our nostrils. We now need to grab a cup of coffee ! This elixir is the secret weapon to keep our minds awake during the studious morning that awaits us.

Today is the last day of class aboard, before the series of planned landings on the Svalbard Archipelago. This is also the last day of sampling for the students before reaching Norwegian lands, and many of them are absorbed by some intense work at the back of the boat. The latter is equipped with a special system that allows the water to be collected at different levels of depth for each of the sampling stations.

 

Кит ! Whale ! Baleine ! ” can we hear screaming as a group of whales expulses water jets on the horizon. The next few hours will be dedicated to the observation of these creatures so discreet, but whose grace emanates so naturally. They are not willing to show themselves, yet we still manage to get a glimpse of their tails from time to time.

Waiting for these rare appearances, our fingers clench and slowly freeze on the button of the camera. So the next best thing to do is to take part in a dance workshop, hosted by our two Norwegian artists on board. Brynjar teaches us a simple choreography and leads us into a general movement full of good energies. Now that we are all warmed up, we simulate together the Big Bang with Amélie in the center. Why ? Because today is her birthday ! The explosion is immediately followed by the evolution dance, in which we collectively imitate the different stages of evolution according to Darwin. The level of excitement reaches its climax right before the captain, visibly angry, decides to join us. We are immediately expelled from the deck for making too much noise.
In the evening, Amélie is at the heart of all events. Our organizer, Alexander, gives a short ceremonial speech. He then goes on with the instructions for the next day’s landing aboard the zodiacs. We spend the rest of the evening filled with joy and celebrate together late into the night.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.