Nouvelle Zemble : cimetière nucléaire

Nouvelle Zemble et Mer de Kara

La Nouvelle Zemble (Novaïa Zemlia en russe qui signifie « Nouvelle Terre »), située au Nord du cercle polaire entre la mer de Barents et la mer de Kara. La région est aujourd’hui tristement connue pour ses conditions écologiques désastreuses. Découverte dès la fin du XIème siècle par des chasseurs russes, ce n’est qu’au XIXème siècle que commence une phase de colonisation. Cette initiative est rapidement avortée en raison des conditions climatiques. La Nouvelle Terre devient un lieu apprécié des scientifiques et des explorateurs en quête de paysages uniques.

Nouvelle Zemble :  zone militaire et zone de tests  nucléaires.

À partir de 1955, les rares habitants sont évacués de la Nouvelle Zemble. La raison ? L’île a été choisie par le gouvernement soviétique pour être un centre secret d’essais atomiques. Elle bénéficiera de ce statut privilégié jusqu’à la chute de l’URSS. Au total, 132 tests atmosphériques et souterrains ont été fait sur la Nouvelle Zemble. Soit 94% de tous les essais soviétiques en tonnage (273 mégatonnes). À titre comparatif, les 467 essais de Semipalatinks ne totalisent que 16 mégatonnes.

De surcroit, de nombreux déchets abandonnés après des années d’occupation militaire durant la Guerre Froide s’entassent à l’air libre. Ils représentent d’évident risques écologiques, polluant les sols, l’eau et contaminant également la faune et la flore.

Un programme de nettoyage à l’horizon 2020.

Depuis 2012, le gouvernement russe a lancé un programme de développement de la zone arctique russe. Avec une échéance prévue pour 2020, l’un des grands objectifs de ce programme est de procéder  au nettoyage des déchets qui jonchent les îles de l’Arctique. À l’instar de l’archipel François-Jospeh (où l’expédition fera également escale), qui a déjà été nettoyée, la Nouvelle Zemble bénéficiera également d’un grand ménage. Si le programme officiel n’a pas encore été appliqué à l’archipel, certains militaires ont déjà prit l’initiative de leur propre chef et commencent, péniblement, à centraliser les déchets en attendant qu’ils soient traités puis déplacés. Une tentative louable de réparer les années de dégâts causées par l’Armée Russe sur les deux îles.

Après le départ du port Arkhangelsk, la Nouvelle Zemble sera la première escale du navire polaire Professor Molchanov.